Le processus de fabrication du balai de sorgho

Pour réussir à fabriquer un balai de sorgho de qualité, on a besoin de sorgho de qualité, soigneusement choisi, ainsi qu'un manche de qualité. La qualité des manches en bois est confirmée par le certificat FSC de l'entreprise "Eco brooms". Pour la fabrication de balais on utilise des branches de sorghos séchés et des manches de bois solide de qualité.

La longueur des branches de plus de 60 cm et du foin d'une finesse exquise représentent d'excellentes ressources premières pour l'industrie de balais. La finition du sorgho, ainsi que pour la finition des balais de sorgho se fait à la main. La coupe du sorgho se fait elle aussi à la main. Le sorgho est séché sur les sur les champs, ramassé, pour ensuite être empilé et attaché en petit tas. Ce n'est que le début du processus.

La classification du sorgho

Lorsqu'on commence la production, on doit tout d'abord regrouper le sorgho en plusieurs classes. Les classes dépendent de la longueur, de la finesse ainsi que de la couleur des branches. Quand les classes sont déterminées, le processus de fabrication peut débuter. Ce dernier est fait à la main dans notre usine.

L'enroulement du balai

Après avoir fait le tri, il faut enrouler les balais. Cela est également fait à la main. La partie qui sert pour le nettoyage doit être enroulée sur le manche qui est, lui, tourné par une machine. La tête du balai est fixée à l'aide d'un fil et d'un clou. Ce processus se fait uniquement à la main.

La couture du balais

Après avoir fixé les partie du balai, il faut le coudre. Pour cela on utilise du fil qui peut se recycler. Ensuite il faut aligner ou raccourcir le bout du balai.

L'emballage des balais

Quand le bout du balai est aligné, il faut finalement l'emballer. Lors de l'emballage, dix balais sont mis sur un tas. Selon les besoins et les demandes des clients, les tas peuvent varier par le nombre de balais et la manière de les emballer (dans des filets, des boîtes, des palettes etc.)